Les Poches de Juin 2022

Juveni de Nathalie AZOULAI 

Le 27 janvier,le gouvernement de Juvenia  interdit aux hommes de s’unir à des femmes de moins  plus de vingt ans leur cadette.Le principe est de remettre de l’ordre «  dans l’ordre générationnel ».

Juvenia est selon l’auteure « une vieille République européenne depuis toujours tapie dans l’ombre de la France. »

Le roman décrit les effets de cette loi sur la vie de personnes diverses telles Laure -séparée de Paul, Paul qui vit avec Juvena une jeune actrice, Theo un jeune acteur ,Sabine pédiatre qui va vivre une aventure avec Gaétan un jeune suisse de 82 ans.

Chacun réoriente sa vie selon ce dispositif législatif.

Car cette loi a un volet coercitif fort -arrestations, camps,cours «  de rééducation sexuelle ».

Ce roman est un conte très politique. Le contrôle de la sexualité est une des donnée de tout mouvement autoritaire.L’auteure dénonce aussi de manière grinçante les effets d’un certain jeunisme.

Mais ce roman est aussi un hymne plein d’humour à  l’asymétrie, au désordre bref  à la vie.

Nos mères d’Antoine WAUTERS

Nous sommes dans un pays au proche Orient dans un pays en guerre. « Un  pays de fous » tel que le décrit le narrateur. Cette guerre qui a emporté son père. La mère de Jean Charbel, comme nos mères » se cachent pour pleurer, et nous nous cachons pour pleurer aussi. Et nos mères s’inventent des visages et des airs joyeux ».

Elle isole son fils pour le protéger et celui-ci  s’échappe de cette réalité en rêvant. Car  ce qui explique la  situation : « c’est de vivre dans la même éclipse de lumière qui en est la cause, c’est de n’avoir nulle part où aller, sinon ces pures chimères ».

Mais au-delà de cette situation il y a  des espoirs – la rencontre avec Alice, l’athlétisme, la gastronomie on sent les odeurs et le goût des atayefs (crêpes fines ),les odeurs des fleurs le jasmin, la rose, la gardinea, l’écriture et les livres « Les livres ,quelle merveille ». Ecrire est pour le narrateur un moyen de survie.. »…. j’écris ,en me répétant qu’écrire est égal à survire ». Et..la musique Verdi, Bach et les opéras souvenirs de con grand-père.

Pour échapper à cette violence le narrateur est envoyé en Europe chez Sophie et Manuel où de nouvelles rencontres vont le confronter à lui même et à l’avenir. L’avenir est dans la tendresse exprimée.

L’anomalie de Hervé le Tellier

Parution  en livre de poche du prix Goncourt 2021  « L’anomalie » de  Hervé Le Tellier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.