Les Bandes dessinées de Juillet 2022

Le petit frère de Jean-Louis TRIPP aux éditions Casterman

5aout 1976-la date reste gravée au fonde des mémoires et des vies de la famille de Gilles. En vacances en roulotte sur les routes de Bretagne, Gilles le petit frère de Jean Louis est happé par la voiture d’un chauffard. L’attente des secours sera longue puis se succèdent pompiers, gendarmes et les agents du CH. Gille meurt.

Jean-Louis croisent le chauffard arrêté par les gendarmes : une volonté farouche de rendre sa justice s’empare de lui : en vain. La vie reprend. Mais reprend elle ? Il continue de dessiner mais dessine-t’il son avenir avec cette mort omniprésente ?

Jean Louis retrace cette autre -vie -il suit ses études à l’Ecole des Arts appliqués et entre au magasine « Metal Hurlant ».

Hurlante demeure la douleur- sa vie tombe parfois et lui revient l’image de Gilles sur cette route de Bretagne.

Demeure la volonté de dessiner et les mots. Le jour de la mort de son père il trace sur ce cercueil les mots de la chanson de Léo Ferré « La mémoire et les mots ». La vie reprend avec sa propre famille et ses enfants. Il se rend sur le lieu du drame -Jean Louis Tripp met de la couleur dans ce récit. La vie gagne les couleurs éclatent dans le dessin et ensemble ils retrouvent – vivante de couleur la roulotte dans laquelle il avait passée ses vacances sur les routes de Bretagne dans les monts d’Arrée.

L’auteur utilise le noir et blanc – fait de nuances – pour le récit et le travail du souvenir. La couleur éclate dans le retour sur les lieux. Cette virtuosité graphique participe de ce deuil en action et en souffrance et à un retour possible à la vie.

Magnifique. Jean-Louis Tripp mêle dans le dessin les tourbillons et les tourments d’une vie d’après dans des instants sublimes de couleur et noir et blanc tourmenté en voie d’apaisement.

Dans les passages muets éclatent l’accablement mais aussi des traces et d’éclats d’une autre vie celle d’après. La couleur apparaît en p 148 149 – vignette montrant la volonté de survie avec la peinture, le dessin et la couleur.
Des traces laissées par ‘Apollinaire ouvrent l’album

J’ai cueilli ce brin de bruyère

L’automne est morte souviens-t’en

Nius ne verrons plus sur terre

Odeur du temps brin de bruyère

Et souvient toi que je t’attends.

Alcool 1913

Ce petit logo vous propose une vie de cet album dans votre biliothèque-monde.

Écoute jolie Marcia de Marcello QUINTANILHA aux Editions Ca et Là. 2021

Marcia vit dans une favella de Rio avec Aluisio son copain et sa fille Jacqueline.

Elle travaille dans un Centre Hospitalier de Rio comme infirmière.

Craignant les mauvaises fréquentations pour sa fille et demande à Aluisio de la surveiller En vain.
Elle participe à un gang et commet un vol : elle est condamnée à une peine de prison mais son avocat paie la caution. La question du pourquoi hante Marcia.

Dans ce magnifique album tant d’un point de vue graphique que narratif, avec Marcia nous plongeons au cœur de cette ville de ces gangs, du travail de la police mais aussi de la culture des brésiliennes, avides de dignités, de reconnaissance de leur présence sans prix auprès de leurs proches. La religion est présente aussi dans cet album notamment dans le conflit entre les pentecôtistes et certains aspects d’une religion plus populaire cette d’Umbanda.
Les couleurs participent de ce « tourbillons de la vie ».

L’obésité de ces deux femmes – schéma peu habituel dans les BD -renforce la tendresse comme ciment d’avenir.
Un prix à Angoulême mérité -en 2022-et une incitation à découvrir les autres et les futurs albums de cet auteur et les auteures et auteurs brésiliens.

Nous avons aussi apprécié.

Spirou d’Emile Bravo aux éditions DUpuis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.